Octobre Rose. Le combat commence dans nos salles de bain!



Octobre Rose est le rendez vous de l'année pour échanger sur la thématique du cancer du sein chez la femme, et chez l'homme.


On le sait maintenant avec certitude.

Suite à des études sérieuses menées par des professionnels de la santé, cette pathologie se développe pour de multiples raisons:

  • Héréditaires

  • Mode de vie (tabac, alcool, alimentation industrielle, manque d'activités physiques...)

  • Traitements Hormonales (ménopause, contraception...)

  • Exposition régulière à des produits nocifs cancéreux

La première grande avancée pour réduire ce fléau est du à une forte baisse des prescriptions des traitements hormonaux de substitution (THS)", traitement hormonal de la ménopause.


Mais malheureusement, d'autres éléments nocifs, favorisant le cancer du sein, sont consommés par la plupart d'entre nous quotidiennement... les sels d'aluminium en font parti.


Comme qui dirait....c'est la dose qui fait le poison. Tout est dit.


De l'aluminium, les industriels en incorporent partout :

  • Les cosmétiques,

  • L'alimentation,

  • Les vaccins,

  • L'eau de boisson...

Il faut absolument limiter cette exposition, en le supprimant des produits qui en contiennent.

Les déodorants en font parti!


Les anti-transpirants efficaces 24 heures, 72 heures (bientôt 144 heures, qui sait), sont de véritables bombes sanitaires pour plusieurs raisons.


En atteste ce type de graphe d'une étude réalisée aux États-Unis où l'on voit l'évolution du cancer du sein et celle des ventes de déodorants anti-transpirants... c'est sans appel.




Parlons sels d'aluminium :


Quand le corps transpire, il sécrète de l’eau, des protéines, des sels minéraux, des lipides. Un véritable festin pour les bactéries présentes naturellement sur notre peau et qui vont s’en nourrir. Avec comme conséquence les odeurs désagréables que l’on connaît.


Le rôle des sels d'aluminium est de boucher les canaux des glandes sudoripares (glandes de la peau qui sécrètent la sueur que nous éliminons tous les jours).